WPT Lucky Hearts Poker Open : la victoire pour Ilyas Muradi

Un World Poker Tour avec des vrais jetons, des vraies tables et des joueurs en chair et en os, avouez qu’en ce début d’année 2021 c’est plutôt incongru. Au Canada d’ailleurs, le WPT s’est engagé dans une autre voie en déplaçant sa traditionnelle étape montréalaise sur partypoker. Avec à la clé 888 entrées à 3 200 $, et une table finale qui dans quelques heures mettra notamment en scène Dan Shak (chipleader) et Upeshka De Silva (short-stack).

Mais vous le savez, la gestion de la pandémie n’est pas tout à fait la même des deux côtés de la frontière entre le Canada et les États-Unis. Ces derniers jours, les joueurs en manque de sensations étaient donc invités à se rassembler au nord de Miami, au Seminole Hard Rock Hotel & Casino, pour un World Poker Tour comme au bon vieux temps : le WPT Lucky Hearts Poker Open et son buy-in de 3 500 $. L’an dernier, au milieu d’une ribambelle d’autres rendez-vous, l’événement avait généré un total de 843 entrées. Eh bien croyez-le ou non, mais le compteur s’est affolé jusqu’à 1 573 unités cette semaine dans un tout autre contexte.

À l’arrivée, c’est un joueur que personne n’imaginait à pareille fête qui a émergé de la mêlée. Quelques jours plus tôt, après avoir raté son avion, Ilyas Muradi avait fait contre mauvaise fortune bon cœur en se présentant sur la ligne de départ d’un satellite à 400 $. Son ticket pour le Main Event en poche, il a ensuite évité les balles jusqu’à la table finale. Jusqu’à un coup charnière avec les as qui, au détriment de l’ancien candidat de Survivor Ronnie Bardah, lui a permis de se propulser en tête avant le heads up face à Robel Andemichael.

Les trois hommes avaient préalablement conclu un deal assurant à chacun un chèque de 545 000 $. Le champion, lui, met la main sur un magot de 620 000 $ et se tourne déjà vers d’autres échéances avec de nouvelles ambitions. Peut-être dès le 5 mars prochain, à l’occasion du WPT Venetian à Las Vegas.

Latest posts